Les Palmes et L’Oraison

.

L’Exhalaison est puissante de Tes entrailles,
Lors que Contemplation est Le Temps effacé.
De L’Haleine, les brumes enveloppent Les Semailles.
La Terre est vierge de nos fluctuantes pensées.

Déferlent en pluie colorée, les cerfs de la Forêt
Jusqu’aux rives d’une rivière chantante.
C’est bien au soir, lors qu’enfin tout est reposé,
Que nos âmes se souviennent des lunes odorantes.

Nous avons traversé de multiples passerelles ;
C’est en ces conquêtes subtiles que nous apprenons,
Lors que le monde échoue sur les grèves rebelles,

Un homme m’enseigne les Palmes et L’Oraison.
Ce n’est plus d’ici, quand même, un oiseau passe.
Il est de ces instants qui emplissent tout L’Espace.

.

Le Chant du Barde

Арфа

2 réflexions sur “Les Palmes et L’Oraison

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s