Digression (28)

Comment éluder certaines situations, récurrentes au demeurant, et comment ne pas se figer des propos rencontrés dans les boisements de nos effigies ? Comment contourner l’incontournable quand se délecte l’étang de nos impropres saturations ? Il était une fois l’incroyable, l’enchantement le plus délicat, et les mots nous aspergent de leur inconfortable confort. J’ai longtemps … Continuer à lire … « Digression (28) »

Digression (27)

Assise sur ce banc qui fait notre saison, nous comptons chaque petite goutte de pluie comme une effervescente cérémonie, de calme, de droiture et de joie. Nous échappons au moindre des bruits du monde. Combien de fois me suis-je retrouvée sous le platane du Jardin des Plantes ? Je n’ai pas toujours su donner aux … Continuer à lire … « Digression (27) »

Digression (26)

Peinture de Mark Arian La guitare gratte quelques airs sur les cordes ivres alors que le balancement du corps ne s’est point séparé, ni d’ici, ni d’ailleurs et qu’il vit jusqu’au bout des doigts son étrangeté. Je n’ai pas su retenir la joie qu’aborde chacun des sens alors que la vie prête avec allégeance les … Continuer à lire … « Digression (26) »

Digression (25)

Aquarelle de Cindy Barillet  Quand la lumière chante l’implacable danse de la pluie, sur les toits et tout au fond des bois ; quand le grenier tremble de notre émerveillement serein, vif, exalté ; quand je prends la main de petite sœur et que la joie nous arrache presque des larmes effervescentes d’amour et que … Continuer à lire … « Digression (25) »

Digression (24)

Nous finissons par jouer, tremblant au souffle du roseau, et d’incantations délicieuses, nous laissons le soleil advenir de splendeur en sa demeure intrigante. Il est une sorte d’éloge qui vient depuis l’autre rive, quand L’Ailleurs est une Danse. Je reviendrai, petit homme, chaque matin, je reviendrai vous attendre sur le chemin, quand se croisent les … Continuer à lire … « Digression (24) »

Digression (23)

L’orage craquelle le ciel de lumières éblouissantes, et les toits se confondent sans ménager l’instant. Ce matin, nous étions à marcher sur les feuilles odorantes, puis de nouveau comme facétieux, le lutin vint nous rappeler les bois humides et les gouttes saupoudrées de soleil flamboyant. J’ouvre la fenêtre pour ne pas perdre un seul des … Continuer à lire … « Digression (23) »

Digression (22)

Illustration de Anton Lomaev Le Jardin n’est pas muré, mais il se voudrait de vérité établir chaque pierre, et d’angle appeler l’incisive beauté. N’en doute pas : les mots ont forgé chaque instant. Je n’y reviens pas. Il est ce qui se présente à mon âme, car je suis une pierre que l’on fend comme … Continuer à lire … « Digression (22) »

Digression (21)

Peinture de A. Thorburn Telles les plaies de l’âme, telles les certitudes goûtées à la ferveur de Ta Poigne, telles les émotions exaltées en Ta Souvenance, telles les lancinantes visions du coeur, les gratitudes qui font acte de résorption, sur les chemins qui s’étendent aussi loin que la douleur latente puisse se mouvoir en béatitude … Continuer à lire … « Digression (21) »

Digression (20)

Peinture de Laura Wilder La vie demeure en permanence l’immense étonnement, celui-là même qui nous relie à Celui qui le place en nous. Les ricochets sur l’eau n’ont pas ces duretés du cœur chargé d’humus et bien d’autres éléments opaques, ainsi que ces humeurs qui aspergent toutes les affirmations pleine d’alluvions ; mais, il demeure … Continuer à lire … « Digression (20) »

Digression (19)

Peinture de Jules Bastien-Lepage (1848-1884) J’aime la voix paradoxale, puisqu’il s’y résorbe tous les bruits et les mensonges de tous les miroirs concaves, convexes et même ceux qui défigurent l’être singulièrement. Par elle, je t’entends et je sonde le village. J’allume chaque soir un flambeau, parce que la courcelle voit le petit oiseau roi. J’aime … Continuer à lire … « Digression (19) »