Allégorie du Jardin de L’Âme (32)

-La Muse- Dans les jardins d’Enna, l’on joue avec insouciance et de grâce, l’on convie aux jardins qui peuvent mener à l’oubli. Pourtant, il n’en est rien lors que le suc des végétations resplendissantes de ce pays, celui de tous les âges, jaillit telle une grappe vermeille ; il est de coutume de faire un … Continuer à lire … « Allégorie du Jardin de L’Âme (32) »

Allégorie du Jardin de L’Âme (31)

Peinture de Alphonse Osbert (1857-1939) -Le Temps- Il faut du temps pour que le temps passe et trace ce qu’il retient de sa main de velours, au-delà des torrents qui charrient toutes les alluvions ; il faut du temps pour que le peuple se peuple de Ton Regard, comme il faut du temps pour respirer … Continuer à lire … « Allégorie du Jardin de L’Âme (31) »

Allégorie du Jardin de L’Âme (29)

  -Le Colibri- Le Colibri qui jouait avec les luxuriances de L’Aube, sembla presque s’évanouir face aux rayons du majestueux Soleil. Il avait pris le temps de baigner son petit corps dans une des sept cascades du Jardin, celle même qui bouillonnait constamment de légèreté transparente, puis, après avoir séché soigneusement ses ailes, il s’était … Continuer à lire … « Allégorie du Jardin de L’Âme (29) »

Allégorie du Jardin de L’Âme (28)

-L’Océan- A La Pourpre de L’Orient, L’Or de Tes Yeux est Joie du Soleil de mes nuits, et à L’Orée du bruissement furtif, sans cesse à se poursuivre des légèretés, les arbres échappent à l’étrangeté des énigmes, lors qu’au crépuscule de Ton Ocre, les pétales s’étourdissent de Ta drapure orangée. Les jaillissements de Ta Blancheur … Continuer à lire … « Allégorie du Jardin de L’Âme (28) »

Allégorie du Jardin de L’Âme (27)

-L’Améthyste- Si tu marches légèrement, si tu poses ce pied en toute acuité, si tu te relies au Jour qui naît, si tu surprends L’Âme expansive en La Nuit de Ta Veillée, si tu prends la chandelle et la places là où le papillon n’a aucunement peur de se brûler, si tu deviens le Regard … Continuer à lire … « Allégorie du Jardin de L’Âme (27) »

Allégorie du Jardin de L’Âme (26)

Peinture de Ivan Konstantinovitch Aïvazovski (1817-1900) -L’Eau- Y a-t-il un seul moment qui nous sépare de Toi, lors que de L’Intime, Ton Compagnonnage devient Le Silencieux secret où nul n’a accès si ce n’est Toi ? Que peuvent être les écorchures du vent sur le Cœur en Ton Présent, lors que l’on pressent, là, ce … Continuer à lire … « Allégorie du Jardin de L’Âme (26) »

Allégorie du Jardin de L’Âme (25)

  -La Caverne-(3) Des vœux sont en L’Accord de chaque jour et la nuit en vient à embrasser de ses larges mains L’Écrin mystérieux du jour. Car telle est La Puissance du Désir. Ces vœux ne sont pas si singuliers, et à peine sont-ils marqués par ce qui est personnel, quand même l’intime n’a de … Continuer à lire … « Allégorie du Jardin de L’Âme (25) »

Allégorie du Jardin de L’Âme (24)

-La Caverne- (2) Le Temps est à la mesure de la justesse et nul ne peut saisir en ce qui lui semble réel, tangible, la parfaite concrétude de la pensée harmonieuse, s’il n’entre en La Complétude de L’Être. Si d’un même Souffle, L’Apnée s’accorde aux branches qui dansent, la danse est pureté et nulle ombre … Continuer à lire … « Allégorie du Jardin de L’Âme (24) »

Allégorie du Jardin de L’Âme (23)

-La Caverne- (1) De fait, en ces résonances des parois de la Caverne, longtemps embryon de la pensée diffuse et hébétée, une voix se fit entendre. Avant que de prétendre à quoi que ce soit, assise au fond de cette magnifique cellule que l’on peut aussi nommer Arbre de La Primordialité, Nuit du Soleil, Rayon … Continuer à lire … « Allégorie du Jardin de L’Âme (23) »

Allégorie du Jardin de L’Âme (22)

Peinture de Ulrike Kröll -Le Dragon- Ô Beauté prodigieuse en la liesse des affleurements, lors que l’indicible se veut ensemencer les effluves d’un monde ignoré, et qu’en sais-tu, toi, au cœur de ce Centre, lors que toute Beauté est Joie profonde, et de Lui à Lui est La Seule Cordée qui nous donne en cette … Continuer à lire … « Allégorie du Jardin de L’Âme (22) »