Histoire de fous

Shah Sharaf BuʿAli Qalandar

Un homme passa devant le fou, qui était comme de coutume assis sous un arbre, s’arrêta face à lui et lui demanda à brûle-pourpoint : – Que faites-vous dans la vie, mon bon monsieur ? Le fou le regarda avec un grand étonnement, ne sembla pas comprendre la question, puis finit par lui répondre : – je vis, et vous ?

Publicités

Histoire de fous

les deux fous

Un fou se tient la tête, tout songeur. Son ami lui demande : – Mon frère, que se passe-t-il donc ? – Je viens de voir une scène bien étrange et depuis, je suis tout perplexe. La comédie humaine est une véritable tragédie. – Mon ami, ce ne peut être les deux à la fois : Soit il s’agit d’une comédie, soit il s’agit d’une tragédie. – Alors c’est bien plus grave que je ne me l’imaginais.

Histoire de Fous

the moghol prince parviz & a holy man early 17s

– Quelqu’un prétend que j’ai inventé Dieu, parce que je ne comprends pas pourquoi ce monde existe et que le néant me fait peur.

– Prétend-il que tu as inventé tes parents qui t’ont donné la vie ?

– Ah non ! Il pense que mes parents sont visibles et donc je ne peux avoir aucun doute sur mes origines.

– Mais, nos parents viennent bien de quelque part !

– C’est sûr !

– Alors d’où te viendrait l’idée de Dieu ?

– De Dieu bien sûr ! Je ne suis pas assez intelligent pour inventer Dieu à moi tout seul. C’est comme si tu me disais que je m’étais inventé. Je ne sais pas par quoi j’aurais bien pu commencer.

– Ah oui ! C’est incroyable !

(A suivre…)

Histoire de Fous

梁楷 Liang Kai (c. 1140 - c. 1210) - Liang-kaj csan festményei

Le fou rit un peu violemment et surprend son compagnon.
Celui-ci lui demande la raison soudaine de son hilarité.
– C’est simple, je me suis rappelé que les hommes croient que le Royaume des Cieux est sur terre.
– Et ce n’est pas le cas ?
– Penses-tu ! Les Cieux et la Terre, comment peuvent-ils confondre ?
– Mais alors, qu’est-ce que nous vivons ici ?
– Je crois qu’il s’agit d’un brouillon.
– Es-tu sûr ?
– En tous cas, je suis sûr que ce n’est pas le Royaume des Cieux.
– Mais alors, les gens sont bêtes de se battre pour du brouillon.
– Je crois qu’ils sont surtout fous de gâcher autant de papiers…
– Mais la vraie copie, où se trouve t-elle ?
– Dans la vraie question.
– Et qu’est-ce que la vraie question ?
– Justement, c’est ce qui me fait hurler de rire.
– Ecoute, je ne comprends rien à ce que tu dis ! Si tu n’arrêtes pas de rire, je m’en vais.
– Je crois que la question est à l’intérieur et non à l’extérieur.
– Ah ! Oui, je saisis, c’est en nous… Ah Bah à ce rythme, nous ne sommes pas sortis de l’auberge !

Histoire de fous

Folio 162 Verso: maqama 49. Abu Zayd dying and his son

Le fou qui avait peur de la peur s’arrête alors et interroge son compère :
– Et toi, n’as-tu donc pas peur ?
– Non
– Peux-tu m’en dire plus ?
– C’est grâce à elle que j’ai avancé. Alors, je n’ai plus peur. Depuis nous rions ensemble. La drôlesse m’a tout expliqué.
– Que t-a-t-elle dit ?
– Il valait mieux avoir peur maintenant que plus tard.
– Mais quel est le remède à la peur.
– Ha ha ha , j’hésite à te le dire.
– Dis-moi, mon frère !
– La pire des choses c’est de ne plus avoir peur, tandis que le remède est l’espoir. Lorsque la peur devient crainte révérencielle, l’espoir t’attrape et ne te lâche plus.
– Mais, qu’est-ce que l’espoir ?
– Un chemin que trace la Joie contre toute insouciance.

Histoire de fous

Un fou voit un autre fou prendre ses jambes à son cou.
Il l’interpelle : « Hé, pourquoi cours-tu ainsi ? »
L’autre, à perte d’haleine, de lui répondre : « Je fuis car la peur me poursuit. »
Son compagnon lui jette un regard plein de compassion et lui dit : « Tu ferais mieux de t’arrêter, elle t’a déjà attrapé. »