Cela Est

Shunso Hishida

.

Un moment, lors que Tout est semblable.
Les âmes se sont offertes en leur pudeur.
Je Les ai vu soupirer des douceurs de Ta Présence et du Temps qui est Le Même.
Ô Toi qui ne jamais péris !
Ô Toi, Celui qui plante si haut Les Colonnes de Ta Prestance !
Tu es à discourir.
Il est alors Une Seule Réalité, lors que les Pages sont à se révéler.
J’entends le bruissement des intériorités qui sont à effleurer La Mélancolie de Toi.
J’ai dit à L’Amie : ne pleure pas Le Temps qui passe. Il en est Un qui ne finit jamais.
Auprès de Lui, Le Temps est L’Amour de Son Amour.
Il ceint les montagnes de Son Immaculé.
C’est là que nous allons.
Viens ! Je tiens la main de L’Amie du banc, sur lequel ont tant soupiré nos joies et nos regrets.
Aujourd’hui, je le sais : en Lui est La Beauté des secondes qui fusionnent de Sa Réalité.
Sais-tu ?
Le Très Haut ne pense pas.
Tu m’as regardée avec une légère surprise.
Oui, Le Très Haut est Ce Verbe de L’Éloquence qui se jaillit en La Création Unifiée !
Il dit : Sois, et Cela Est !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s