Le feu tremblant des immortelles

Résultat de recherche d'images pour "druide et loup peinture"

Dans la clairière, le doux bruissement est d’Amour,
Car tel est le feu tremblant des immortelles,
Qui du Soleil se gorgent des rayons sempiternels,
Lors que L’Exaltation fait naître un nouveau Jour.

Des vains mots, il reste celui de nos ruines : L’Amour.
Maître, vous collectez les sciences de naguère,
Dont certains encor semblent être réfractaires :
Du sentier, quelques auréoles s’unissent à votre Discours.

Il me semble voir cette belle lueur en vous…
Ici et là, les herbes s’éprennent de votre rétine,
Et L’Océan caresse de sa joie saline

Vos lèvres asséchées, tandis que vous suit un loup,
Qui de la vie, nous rappelle la beauté sauvage.
Êtes-vous donc cet oiseau libéré de sa cage ?

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s