Petite causerie du nouvel An (1)

Karun Collection - gopi looking for Krishna

 

Chaque Cycle est une Réalité permanente, et chaque Souffle est à cette Réalité, alternative entre Le Mouvant et Le Fixe, entre ce qui se perd et ce qui subsiste. Quelle est donc La Sagesse en La Vie ? Tel est ce qui nous rappelle au drapé qui s’enveloppe de Son Mystère et au dévoilement en la sincérité du Pacte d’Alliance. Le Premier contrat humain est avec La Conscience. C’est-à-dire avec La Vie, manifestation que l’on pressent comme bien Supérieure à ce qui se voudrait chaque jour La réduire, La limiter à la conformité, à la norme. Peu importe comment cette réduction opère, il n’en demeure pas moins que comprendre Cela est déjà une grand occasion de se libérer de l’enfermement, de renouer de fait, avec Le Pacte d’Origine. Il s’agit d’une obligation avec Soi-même. Saisir tout l’enjeu d’une telle perspective, d’une telle Vérité fondamentale, du Principe de Vie en La plus Haute des Reliances sur L’Echelle de notre Être est le gage d’une véritable Liberté, ou peut-être devrait-on dire La Marche vers une Délivrance. Il n’est nullement besoin d’être en une quelconque croyance pour constater notre asservissement. Or, il n’est d’asservissement qu’en nous-mêmes. Il n’est qu’à observer autour de soi… La plupart du temps, nous ne savons pas que nous sommes Autre que cette réduction, nous ne le savons plus. Nous ne rencontrons que très peu le discours éclairant, enseignant, transmetteur, reliant. L’on nous apprend à être de véritables lâches. L’on nous empêche d’être Soi. Que savons-nous du Soi ? La Connaissance passe par la connaissance en l’observation du moi. Observer, c’est revenir à L’Intelligence Objective, Celle du Dedans. Cela est une première étape. Le Grand pas en Cela, en ce Dedans. Si nous comprenons que nous sommes la clef et la serrure, alors nous ne sommes plus « vendables » et personne ne peut nous réduire à autre que Le Réel, Celui qui est L’Immutabilité de « nous ». S’il est un vœu, le plus grand, le plus immédiat, le plus nu, le plus accessible, c’est celui-là qui devient une injonction : homme ! réveille-toi ! Connais-toi. Ce qui ne te cherche pas à te réduire mais à te redonner à toi, est celui qui te parle. 

Nous avons à dire ceci : depuis des milliers d’années nous sommes à rechercher à nous rassembler, non plus en ce psychisme bavard et délirant, mais à remonter encore plus haut en conscience. Monter ne veut pas dire devenir hautain. Monter est une Lumière. Monter est la cessation du bruit en nous et autour de nous. Telle est cette première causerie qui se veut, non pas réduire l’autre, mais bien au contraire : lui donner à se re-trouver.

Tels sont nos vœux au souffle rythmé de La Vie… (à suivre)

3 réflexions sur “Petite causerie du nouvel An (1)

  1. Un grand Merci Naïla pour ces magnifiques « vœux au souffle rythmé de La Vie ».
    Que cette nouvelle Année soit intense en Ce Voyage Lumineux, ensemble, en Son Amour, et réunisse, telle Une Seule Âme, tous ceux qui Le cherchent!

    Aimé par 1 personne

  2. Ô… si chère Âme, Oui, Révérences et Révérences à Notre Seigneur tant Aimé et à notre Maître et Prophète Muhammed! Que nous soyons ré-Unis en Cette Sacralité, en Cette Béatitude et Cette Connaissance profonde de Lui!

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s