Fil de L’Instant

Fishing Boat - Night Scene Series: Yoshimune Arai

Le fil d’un cours d’eau murmure :
Quel est donc ce léger sursaut ?
Au souffle de L’Instant de tes mots,
C’est le glissement d’une voilure.

Soupire alors le ruisseau :
J’étais à Ton Nom, tel l’oiseau
Surpris par l’iris de Ton Aube.
Ainsi le frémissement d’une chose
Advenue, sans que rien ne l’impose,
S’évade au firmament de Tes Yeux.
Le Silence est une Rose à peine éclose…

A L’humus de Ton Crépuscule,
Le cœur se repose.
Tel est le linceul
De l’âme qui ose…

Se lit aussi sur Noblesse et Art de l’écu

normal_lenskiy_rayon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s