Les uns et les autres

.

Il se trouva qu’une des énigmes fut résolue :
Celle-ci commença bien avant d’apparaître,
Et c’est d’une Main de Maître, une Main assidue,
Qu’elle prit forme, qu’elle se conçut et révéla l’Être.

Après de tortueuses questions, de mise à nu,
L’on saisit la sagesse de la découverte :
Les hommes sont scindés en deux, comme un absolu ;
Les uns cherchent le monde, les autres à se connaître.

Les uns se fondent dans les désirs et l’éphémère ;
Ils tuent chaque jour, un peu plus leur Réalité,
Et, la vie en ce bas-monde est pour eux linéaire.

Ils bâtissent et détruisent en des cycles répétés,
Ce qui est de nature à causer leurs ténèbres.
Rares sont ceux qui échappent à la marche funèbre.

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s