Amour en inframonde

Peinture de James Jacques Joseph Tissot (1836-1902)

Il nous fut donné le choix, c’est vrai, malgré nous,
D’épouser la joie d’une réelle délivrance,
Mais en chemin, il arriva, malgré nous,
Le début d’une vaine ou épique errance.

Nous fûmes projetée vers un monde étrange,
Nous l’avions oublié, nous le reconnaissons.
Mais ce monde fut l’effet de notre mélange ;
Nous acceptâmes d’y plonger sans concession.

Nous découvrîmes les abîmes d’un Amour,
Le chant impossible d’une grande souffrance,
Sans doute, était-ce la folie d’une béance ?

Défis de la vie, les cœurs meurtris en labour,
Les obsolescences, les défriches d’une âme,
Cette histoire se veut fidèle à l’implacable drame.

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s