Deux Tourterelles

.

Un jour, un fou dit à un autre fou : « je t’aime.
Son compagnon lui répondit : tu es fou.
– Pourquoi donc ?
– Parce que je t’aime aussi ! »
Ils éclatèrent de rire.

Passent sur les ailes du ciel,
Deux tourterelles.
Des vignes à leur bec,
Le grain perle.

Publicités

À propos de Océan sans rivage

Ou bien parais tel que tu es, ou bien sois tel que tu parais. Rumi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s