Mon Amour

 

...You're surrounded by the help and powerful healing love of the angels.:

 

C’est de voir Ta Grâce
Que le cœur palpite
En ces effluves qui s’enlacent,
S’étourdit du feu qui crépite,
Le Papillon ivre

Ses ailes s’enflamment
Sans jamais brûler
De légèreté
Il est cette pluie d’étoiles
Qui se donne à vivre

Effleurement des Voiles
Caresses de L’Amant
Le Roi descend
La Robe du Firmament
Devient la Danse
Du Papillon en Transe
Il est à poursuivre
L’Envol vers L’Éternité

En cet Ondoiement
L’Exaltation augmente
Est-il un Papillon
Qui n’a pas Son Oraison
Des soupirs qui le hantent?
En ce Périple singulier
Est-il une Prière
Qui ne soit pas une Audience
Au sein de L’Univers
Lors que se manifeste La Présence?
Vois, Le Papillon est à valser
En chacune de tes larmes
Est-il un Secret
Lors que le velours
De ton corps extasié
S’élance en L’Absoluité de Ton Amour
Est-il un seul moment
Qui ne soit pas pour L’Amant
En ce Désir Puissant de L’Âme?
Est-il une Seule Absence
Qui ne soit pas Le Voile de L’Excellence?
Est-il un seul soubresaut
Qui ne soit Le Désir du Très Haut?
Mon Amour, est-il un Seul Retour
Sans L’Amour de L’Amour en Ton Amour?

                     Naïla

Présence de La Pensée

« La vue n’a nullement dévié ni outrepassé la mesure. » (S 53, v 18)

La pensée pure, jaillie depuis les cimes, n’est pas pensées réflexives.
L’oiseau recueille le nectar et le soumet à l’Esprit dont la vision ne dévie pas de sa trajectoire.
Ni imagination, ni illusion, ni interprétation erronée.

Une perle immaculée.

Ainsi, dans la concentration nous parviennent les nouvelles de l’Autre monde.
Tout vient en concordance, jamais ne nie ce qui s’est passé, ni ne trouble le Présent de la Présence.
Ceci est la Majesté qui flotte tel l’Étendard de la Suprême Beauté.

A Portrait of a Dervish by Nur Ali Shah, Iran, 19th Century.:

Présence éprouvée en La Pensée réitérée
Puissance du Souffle en chaque pas de Vie
Ne peut T’oublier, tout droit, mon désir est intensifié
Victoire permanente en cette Cité qui T’accueille par le souvenir
Ceci est Jaillissement du retentissant cri
Le cœur est un vaisseau dont les voiles sont Ton Espoir
Sans Ton Regard, je ne saurai être cet entier soupir
Mes doigts s’accrochent au mat de L’Amitié, mon Intime
Sans ce Souvenir, je n’existe pas, Tu es mon Miroir
Perpétuelles pensées qui se concentrent en un silence
La Voie est une force recueillie au plus profond de l’abîme
Les vagues sont les lumières concentriques de Ton Excellence
Le Temps est Beauté du Royaume Divin qui n’a pas de fin
Les perles et joyaux en ce monde ne troublent pas L’Aspirant
Il se repose en l’effluve de La Sublime Présence, L’UN
Si la Conscience se dérobe une seconde, se contracte le soupirant
C’est en cette souffrance que ma route est sûre
Se meurt le monde illusoire en ces épanchements qui sont l’usure
Le Royaume Céleste a ses profondeurs que connaît le véritable cheminant.

Naïla

Forêt Bleue

Il est un monde Intouché, du monde Innommé
Il est un monde de la virginité, au cœur de L’Immaculé
En cette intensité des ondes pures du Souffle Messager
Il est un monde de fraîcheur, densité en cette Innocence
Immobilité durant un périple secret, dont l’Amour est La Clé
Il est un monde, dont les larmes sont fragile évanescence
En une contrée des corps subtils, apparaît La Forêt Bleue
Telle une Montagne aux multiples reflets, nuances des effets
Une Eau, dont la transparence évoque les Jardins gracieux
Élévation des étapes successives en ce Voyage vers Le Bien-Aimé
Il est un monde dont l’Appel est Merveilleuse Réciprocité
Ce corps est la Cité du Roi désiré ardemment, depuis toujours
L’Aspiration est le chemin des amoureux de L’Amour
Voyageur de la Vie qui se délecte en cet invisible
Destin sublime qui se donne en cette offrande
Puis, Oraison en la prière des corps sensibles
Cette Vibration ultime de la tremblante demande.

Naïla

La promesse d’un fou

.:

Chaque jour, je viens honorer cette promesse
La promesse d’une âme à son Âme
Émigration consciente, le voyage du retour
Peu importe aujourd’hui, le décor, c’est Toi que je veux
Je Te veux à en mourir d’Amour
M’évanouir en ce voyage, Te retrouver, Toi
Le Seul que j’aime et qui m’aime
Je suis ainsi à Te trouver en cet Amour
Je suis le fou qui ne cesse de parler de Toi
Dans la mendicité, la pauvreté, ma déchirure
Je suis la poussière visitée par Le Vivant
Ma contrition vient du désir, désir de Toi, mon Amour
Qui a mis ces ardeurs qui me torturent et me font Te désirer?
Qui a mis ces brûlures, cette intensité, toujours ce désir
Qui, Ô mon Amant, vais-je Te toucher, Toi mon Bien-Aimé?
Je me sacrifie sur un Autel, laisse répandre ce sang
Toi, le Seigneur de l’Univers, Celui que l’on oublie de Louanger
Ma Vénération n’a qu’un seul Nom, Ton Amour
Oui, je me sens si pauvre, si dénudé, si ignorant
Mais je T’aime jusqu’à cette mort, et seules mes poèmes
Maigres pitances sont les offrandes du fou au Seigneur qu’il aime
Tu as tracé une voie dans le ciel de mon cœur
Celle-ci qui me permet d’avancer, cette voie, mon secret
Te rencontrer par Toi, T’entendre me parler et me consoler
T’entendre me murmurer tous ces mots d’amour
Qui me les mets en cette bouche qui ne saurait parler sans Ta Volonté
Ô Volonté de mon Amour, quand je vois que c’est Ton Amour
Quelle Beauté de s’évanouir le cœur plein de Toi
Quel ravissement, quelle extase, Toi qui me parles
Quel est donc ce Mystère, Ô Mystère de mon Amour?

Naïla

La Toute Protection Divine

Louange à ALLAH le Maître Suprême qui désira sans Besoin d’aucunes sortes.
Louange au Roi du Tout commencement, alors qu’ IL est Le Premier sans qu’il n’y ait de fin et qu’IL est Le Dernier sans qu’il n’y ait de commencement. Celui qu’ on ne saurait englober, alors qu’ IL est le Tout Englobant.
Gloire à Son Mystère éternel, à Sa Beauté Essentielle. Gloire à LUI qui se suffit à LUI-MÊME, Alors qu’IL nous a créé dans le pur besoin. Gloire à Celui qui créa les contraires, dans le but d’ Être manifesté à notre perception. Nous sommes la manifestation possible du Lieu du TOUT POSSIBLE.
Qu’ ALLAH ainsi que les anges répandent La Lumineuse prière unitive sur LA Lumière du Tout commencement, LE Prophète Bien-Aimé, ainsi que sur les gens de LA Maison, et ses Nobles Compagnons.

Par une pure faveur qui provient de TES LIBÉRALITÉS MISÉRICORDIEUSES, de L’infinitude de Tes Abondances, de Ta Toute grande Puissance sur toutes choses, de Ton Pouvoir illimité, de Ta Bienveillance à l’égard de Ta créature faible, de par les mers profusionnelles de L’Amour, Océan des origines, Source primordiale des Eaux Sublimes et multiples, Ô ALLAH prends-nous sous Ta Glorieuse Protection, celle par laquelle Tu as protégé Ton Noble Serviteur, celle par laquelle Tu as protégé Tes Nobles Messagers, de sorte que Ton Amour s’ exalte éternellement en ce cœur mendiant. Ton Amour est ma Seule vie, ma Seule Réalité.
ALLAHOUMA ENCERCLE-NOUS D’UNE PROTECTION CONTRE LES TÉNÈBRES DE NOTRE ÂME, DES ÂMES MAUVAISES, NE NOUS PRIVE JAMAIS DE TON AMOUR JUSQU’À CE QUE NOTRE ÂME SOIT UNIE À TON ÂME, Ô SEIGNEUR DES DEUX MONDES. PERMETS-NOUS DE PARVENIR À CETTE UNION QUI EST TON DÉSIR, CAR QUI A MIS UN TEL DÉSIR DANS LE CŒUR DES MISÉRABLES MENDIANTS, SI CE N’EST CELUI QUI A LE DÉSIR PREMIER.

YA RABB AL ALAMIN.
FAIS-MOI MOURIR ET VIVRE EN TOI, MON AMOUR.

AMIN AMIN AMIN. Lire la suite