Au-delà du Styx

Diptyque's Crossing....: Montserrat GudiolPeinture de Montserrat Gudiol (1933-2015)

Ai-je évoqué la jeunesse,
Lors que file le vent,
Sans fiel et sans désespérance,
Et notre jeu prudemment ?
T’ai-je parlé de ces pertes de conscience,
Évanouies dans l’océan,
Sur les épanchements
De l’exaltation ?
Ai-je joint,
Nos mains,
Sans perdre un seul instant,
Dans la crinière du vent ?
Et quand parle la plaine,
T’en ai-je confié le secret,
Quand, perdue dans les flots,
Écorchures du printemps,
Que buvaient nos luminaires,
Sans nous désaltérer au Styx,
Plongeant dans les lamentations,
Évitant ces assoiffées de colère,
Nous franchîmes les étoiles fixes,
Puis des cheveux qui se défont,
Il vint au-delà de l’Achéron ,
Bien au-delà de l’oubli,
Et de Sa poigne, Il nous offrit le Nom.
La Terre fut savante de tous les reproches,
Et des secousses, s’exposa incidemment,
Mais constant de Son Appui,
Il vint sans jamais tarder,
Sur les chemins du Présent,
Et l’on goûta au jardin d’Arcadie,
Comme aimantée par L’Amant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s