Fou sans mesure

Le Prince Lointain: Max Švabinský (1873-1962), Les Âmes Jointes - 1896...Peinture de Max Švabinský (1873-1962), Les Âmes Jointes.

Qui dit qu’aimer est un leurre ?
Qui ose dire qu’aimer est l’abîme
De mes tortures, qui ose donc le dire ?
Qu’il me poursuive, qu’il me jette la pierre !
Que celui-là approche et me le dise sans détour !
Qui ose me le dire, qui veut bien s’avancer ?
Dans les absences du corps de ma nuit égarée,
Qui ose me le dire et m’ôter à la vie,
Mais qui ose me trouver et me le dire sans lâcheté ?
Qui veut bien en finir et par là m’anéantir ?
Qui de mes soupirs peut encore me dédire ?
Qui veut donc me soustraire à l’élan de mon délire,
Et qui de ma liberté veut dénouer ma corde ?
Et qui de son dédain veut m’étreindre et me contraindre,
Et qui peut défaire les liens auxquels je me suis attaché,
Et qui veut me soustraire à cela-même ?
Et qui veut parler au fou que je suis sans mesure ?
Et qui donc veut m’absoudre de mes chaînes ?
Et qui veut entrer dans mes tourbillons,
Et que se déchaînent ainsi mes saisons !
Rêve ou illusion, qu’importe aujourd’hui !
Car, qui ose dire de m’en défaire ?
Je n’ose moi-même affronter ce qui me mène,
Qui donc peut rompre l’impossible ?
Mon défi est ma joie ! Mon Amour est Le Même !

4 réflexions sur “Fou sans mesure

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s