Le petit semainier

Résultat de recherche d'images pour "Louis Janmot"Peinture de Louis Janmot (1814-1892)

Vendredi

Rivières et quelques pierres ;
Du désert est née Ton Chant,
Lors que chaque fois souffle le vent,
Me rappelle Son Désir au firmament.

.
Samedi

Furtif et inconnu,
Le Ciel s’évade encore,
Puis des nues,
Perle de L’Aurore.

.
Dimanche

.En Toi, je marche.
Des nuits et tout s’efface ;
Quand Le Rossignol m’emporte,
Que reste-t-il ? Amour sauvage.

.
Lundi

.Ma Demeure est en L’Aimé
Je ris encore de toutes nos farces.
Mais, la gravité est une comparse.
Et je lui sais gré de sa gorge déployée.

 

Se lit aussi sur Noblesse et Art de l’écu

Wiensenwappen copy

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s