Histoire de Fous

Ralamb’s Ottoman Costumes Book (1658) | The Janissary-Archives

.

Tous les gens de la cité s’étaient attroupés sur la place publique, tandis qu’un fou ne cessait de faire des va-et-vient incessants tout en portant des seaux de bouse qu’il déversait au beau milieu de la foule. Son ami, ameuté par les rires et les cris de stupéfaction, le harangua : « – Hé l’ami, que fais-tu ?

– Ne l’as-tu pas vu, répondit le fou en s’arrêtant à sa hauteur : je fais comme tout le monde. Je ramène de la bouse dans ma maison.

– Comment ça ? Les gens ne déversent certainement pas ce tas de fumier chez eux.

– Le crois-tu vraiment ? Chaque jour, je vois tout ce beau monde entrer avec les bras chargés, qui de vêtements de luxe, qui d’objets et de breloques en tout genre, qui de bijoux et de diverses parures. Pour moi, il ne s’agit ni plus ni moins que de bouse. »

Auteur : Océan sans rivage

Ou bien parais tel que tu es, ou bien sois tel que tu parais. Rumi

Une réflexion sur « Histoire de Fous »

  1. « Les gens ne déversent certainement pas ce tas de fumier chez eux. »… Certes, mais ils n’ont aucun complexe à le déverser ailleurs (si l’on en juge par les innommables cloaques que l’activité humaine génère et dont on peut dire qu’ils sont révélateurs de la nature de celle-ci).

    Aimé par 4 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s