L’Île verte (4)

Le Prince Lointain: Julius Kronberg (1850-1921), Vestale - 1918

Peinture de Julius Kronberg (1850-1921)

En marchant sur la grève, le vent de l’Espérance
Bouscule tous les rêves, tandis qu’au dessus, passant,
La mouette franchit libre en cette soudaine fulgurance,
Le cœur d’un enfant surpris qui la suit souriant.

Fragrance de L’Été léger qui joue et l’appelle ;
N’est-ce pas enfin, venu de loin, le doux Zéphyr ?
D’extase, volubiles danses, voici les hirondelles.
J’en sais voir leur ardent et frémissant désir.

Bientôt, nous marchons en cette Île enchanteresse,
Lors que de L’Écho, nous retrouvons le chemin ;
Est-il un autre but, un tout autre Destin ?

Je n’ai jamais su voir une autre poigne maîtresse :
Celle de L’Amant et en Lui, rien n’est un Adieu,
Mais soupir d’Amour, lors que nous envoûtent les Cieux.


Le Barde suit l’ininterrompu et se remémore : Il y a bien longtemps, L’Île verte nous apparut en songe, lors que les écumes douces flottaient sur la plage et quelques rochers alentours, L’Archange vint nous extraire du monde visible et nous fit survoler ce Lieu de La Virginale Naissance. La Verdure nous saisit en Sa Vêture profonde et depuis, nous restons souvent à survoler les étendues qui nous parlent encore et encore d’un monde surgit depuis les Ailes d’un Archange. La Beauté est tel un léger frémissement au feuillage imperceptible de ruissellement et de luminescence, tandis que L’Âme reçoit inlassablement, et les yeux épousent L’Amour insondable né au Jardin du cœur, sans que Rien ne soit prémédité. De là, l’épopée se déploya, et La Vie est à La Mort le juste revers d’un Songe Éveillé.

 

Se lit aussi sur Noblesse et Art de l’écu

Grinkiskis_COA copy

2 réflexions sur “L’Île verte (4)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s