L’Oratoire

Sphere 2 - MercuryRose céleste, tiré de La Divine Comédie de Dante Alighieri, illustré par Gustave Doré

Cent mille contemplatifs s’élèvent en L’Oratoire
Des prémices pour les Hommes qui de fidélité,
Ont soif et Te servent en leur ultime Espoir.
Une Seconde s’écoule et Ô sublimité !

Apparue en La Matière qui est L’Existence,
De Toi, comment puis-je proclamer mon Néant ?
Te voir puis Te nier est pire qu’une indécence ;
C’est de me prosterner que danse le firmament.

Me voudrai-je brûler par mon indifférence ?
Lors que Le Compagnonnage grandit d’intimité,
Alors L’Âme reconnaît L’Autre en L’Évidence.

Nous élever est Magie de La Transcendance.
En Cela qui devient Ta pure Contemplation,
S’efface ce qui se voulut n’être qu’une illusion.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s