Le petit semainier

by Sophie Gengembre Anderson

Dimanche

La pluie joue contre les murs
Des nues effondrées.
Tempête, quel est donc ce regret ?
Insatiable, Le merle courtise L’Azur.

Lundi

Être au juste du cours fil d’eau,
Ruisseler de limpides mots,
S’extraire des méandres,
Être un cœur au repos.

 

*Peinture de Sophie Gengembre Anderson (1823-1903)

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s