Adonis

Résultat de recherche d'images pour

Peinture de Benjamin West (1738-1820)

Des alchimies de L’Âme, Lumière qui abonde,
Tel est Le Secret du Périple, dites-vous encor.
Lors que des Fontaines, L’Eau frémit de tout Son Corps,
Adonis marche en votre Jardin et nous raconte

L’histoire du Soleil, qui ceint de vermeil une Rose,
En des fragrances à nul autre pareil, Le Graal.
C’est l’ardente Lance qui perce le grand Voile.
Tel est ce Florilège, un Chant qui nous compose.

La Forêt est bleue de cascades, et s’y baigne
La Lune sept fois, me dites-vous, lors qu’en ce Lac,
Les étoiles dansent et La Rose s’imprègne

Des ondes que Le Cœur perçoit en langue syriaque.
Au Centre du Cœur, L’Arbre devient Oiseau de Vie :
Il chante sans relâche la lumière de L’Esprit.


Confidence du Barde : Lors qu’au cœur, L’Esprit épouse L’Âme, Beauté est Guérison du Corps. De Vie, Celui-ci est animé, mais c’est en L’Esprit qu’il est une Arborescence. Des Floraisons depuis La Lance, Terre des Anciens, lors que Sanglier (sang lié) était le symbole d’une déchirure, rupture avec le monde opaque de l’oubli ; La Reliance est victoire et Renaissance, la mort (L’Amour) est Rose, Lys des mondes supérieurs. Quelques ouvertures en ces chants bardiques qui éclosent au cœur de L’Amant. Oraison de La Souvenance émergente en cette Terre natale, de Mémoire vive, et appelant depuis L’Insondable, au delà du monde figé, Enfer et Paradis, sont Ignorance et Jardin,  périssement ou Semence germinale de Vie.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s