Prière du Barde

Résultat de recherche d'images pour "ossian and malvina"Peinture de Joseph Robert von Langer (1783-1846)

J’entends la plainte depuis les eaux dormantes.
Sont-ce de l’intuition la rumeur des profondeurs ?
Au frissonnement des lumières s’effacent nos erreurs.
C’est L’Aube qui révèle la Beauté de L’Amante.

Le vent emporte les complaintes oublieuses !
Maître, je Te vois fendiller le bois des regrets.
Du Jade, il est un Collier qui file les Reflets.
Tu m’apprends comment, de L’Indicible, L’Eau creuse.

Du Compagnonnage le plus singulier, mon âme
Épouse chaque flux à La Montagne du doux émoi.
Si Tu T’éloignes, Le Silence est L’Echo de notre Foi.

Barde ! j’entends le sous-bois des clartés de Ta Flamme.
Chaque gorgée au creux de Tes mains de Lumière,
M’emplit des prégnantes clameurs devenues Prières.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s