Brassée de Lumière

El Buda.- 1904 Odilon Redon, No somos solo uno, somos uno con el mundo que nos rodea #aajPeinture d’Odilon Redon (1840-1916)

Ce sont ces brassées de Lumière,
Lancées en pleine Terre :
Irrigue-Toi, Terre, irrigue-Toi !
De nos pleurs et de tous nos Émois !
Ce sont ces brassées de Joie,
Que vient déverser L’Eau des Confluents.
Ce sont ces fleuves au quiescent jaillissement.
Amour ! Tu Te connais ! Ah !
Radiance de L’Âme qui ne connaît que Toi !
Toi ! Soleil de L’Océan Béat,
Des gouttes au Reflet du Roi,
Ce sont les mains qui ondoient au Bleu de Ton Manteau.
Azur, pur de tous nos états.
Ivre de L’Amour, ivre des vagues de Toi.
Cours, vole, telle est La Lumière de L’Univers.
Au Centre du Cœur,
Il n’est que Toi.
Suspension de Ton Souffle.
Que reste-t-il si ce n’est Toi ?
Amour ! Tu Te connais ! Ah !
Des tissages de soie, des mots que l’on ne dit pas,
Tout ce qui vient en fougue, tout ce qui ne vient pas, procède encore de Toi.
Ton Cœur Te reçoit, Ton Cœur s’envole en Toi !
Printemps de La Cime Éternelle,
Inlassable goût de Toi.
Amour ! Tu Te connais ! Ah !
Embrasse La Terre et caresse Le Ciel.
La Braise fait fleurir mille fleurs,
Au Silence de Ton Verbe Roi.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s