Allégorie du Jardin de L’Âme (3)

“Регенерация #” - #Феникс #обновление печатает здесь: http://ift.tt/2d1dTJL

De L’Absoluité de La Vision, il n’est que Contemplation au regard de L’Aimé, puisque La Compassion n’est pas apitoiement, mais juste Réalité de perceptions. Au Centre du Jardin, il est un bassin conçu uniquement d’effusion d’Amour. Toujours en Son Jaillissement, La Fontaine est aussi Source abreuvante. Les pas nous mènent, sans qu’aucune hésitation ne vient nous troubler, au sein des effervescentes et frémissantes inspirations. Voici les étoiles courantes et les éclats de lueurs descendantes de chaque mansion lunaire. L’Épopée est tantôt de gestualité légère et souvent de substance exhalée en la seule éclosion florale de L’Épousée. Il n’est de regard crépusculaire qu’en L’Aube de La Vénusté. Tel est Le Décret. Toute chose que tu vois est en correspondance avec ton cœur purifié. Les bourgeons, les feuilles, le vent, la lune, les étoiles, le firmament, les mondes visibles en leur minéralité, les mondes en leur végétabilité, les mondes de l’animalité, les mondes éthérés et fluviaux, les sphères tournoyantes de l’écorce de toutes forêts. Vois-tu se dresser Le Père ? Il est L’Ancêtre et seul lui t’ouvre l’accès à la forêt. Il te parle et t’interpelle. Lève-donc le regard en Sa Beauté. Il est certes imposant et même majestueux. Son Silence n’est pas un mutisme, mais grande compénétration. Sa Sagesse lui octroie ce titre et tous les arbres sont cette assemblée secrète au cœur de la forêt. L’Arbre que tu pressens n’est pas celui uniquement que tu vois. Sache, qu’en Lui, il est une myriade de réverbérations subtiles. C’est de Cela dont il te fait souvenance. En ce Lieu de L’Esprit, la magie opère pour un cœur qui reçoit. Si tu viens chargé d’offrandes, il te dit : laisse-donc tout cela. Alors, il t’enseigne comment te dévêtir et retrouver la seule nudité en toi. Approche doucement et ose l’effleurer de ton baiser d’aspirant. Car, il n’est nullement avare, et son tronc de droiture, n’est nullement sécheresse. Il te fera la confidence de chaque aléa, et te donnera à toutes questions, cette réponse : cela est en toi ! L’Immersion vient des oraisons répétées, unifiées, reliées en La Lumière. L’Immersion est en ce corps. Tel est Le Breuvage. Même le vent devient une Source dont les membres externes et internes reconnaissent La pleine Réalité. Alors, il est un bourdonnement, tel celui de l’abeille. Parfois, ce sont les cordes subtils de La Lyre qui dansent au son de La Joie éternelle. L’Invocation est au Souffle de L’Origine et L’Âme surgit depuis les ténèbres de La Vision. Elle secoue en toi tout le corps entier. Le Jardin t’enseigne, en sa plénitude régulière, les connaissances qui ont pour orientation de te donner à l’entièreté des effets des répétitions de la mention unitive en La Lumière. Au bout d’un moment, tu discernes les couleurs de chaque royaume. Chaque nom est une signifiance. Je te conterai les essentialités des jalons conceptualisés au toucher des correspondances. Je te ferai entrer en la concomitance des noms. Tu comprendras que Le Jardin de L’Âme est une Fleur qui s’étend depuis ce monde jusqu’aux infinités de toutes les possibilités de La Création en ce Cœur d’Amour. Telles sont les Noces de L’Esprit, du Corps et de L’Âme.

© Océan sans rivage, Allégorie du Jardin de L’Âme

 

Se lit aussi sur Noblesse et Art de l’écutoburdanovskoe

3 réflexions sur “Allégorie du Jardin de L’Âme (3)

  1. Nous avions la terre comme correspondance à ces lieux que vous décrivez, la nature comme un miroir subtil, mais dans ce monde clos, par quoi et pourquoi, la magie n’opère plus que sous l’angle négatif, sans doute cela correspond à notre fond, à quelque chose de méconnu que nous aurions besoin de découvrir, comme si les maux devaient aussi nous appartenir. Mais je crains qu’ils nous fassent plus de mal que de leçon de vie.

    J’aime

    • Bonsoir Eric,

      Nous avons notre cœur comme miroir et nous avons La Terre comme entièreté de L’Empreinte et du Rappel. Nous poursuivons sans relâche en cette Vérité à jamais inaltérée. Car Le Vivant est Vivant et en Lui, Tout est Sagesse. Celle-ci est Vie et L’Âme en témoigne. Nous considérons ce monde comme une finitude, et là est la manifestation de l’ignorance, hélas ! Or, ce monde n’est qu’une Réalité parmi d’autres Réalités en L’Infinitude : telle est la bonne Nouvelle. D’aucuns pourraient croire que ces propos relèvent d’un idéalisme. Non, non et non ! La Vérité n’est pas une idée. Ceci n’est pas simple borborygme du mental. Le mental tourne en rond et ne dit rien finalement. Il est comme l’épuisement fatal d’une impasse. La Lumière qui est en nous est exactement L’Éternité. Nous sommes les voyageurs qui apprenons, même à nos dépends. Ce monde n’est clos qu’en ce figement extérieur qui nous révèle tel que nous sommes intérieurement et qui évidemment patine. Mais, ne voyez-vous donc pas, d’abord en vous ce jaillissement virginal du tout possible ? Ne sommes-nous pas à conquérir enfin notre Réalité ? Ne sommes-nous pas en ce frémissement d’une ère nouvelle ? Pourquoi regarder les échecs et les comprendre ainsi ? Pourquoi ne pas enfin abandonner la maîtrise et redécouvrir notre foncière Réalité ? « Que m’importe les ténèbres, les cris, je tiens le flambeau de L’Amour et du Renouveau » me dit mon âme, car il est un grand secret, une merveille en nous, et pourquoi ne pas Être Cela ? Pleurerons-nous toujours sur nos rendez-vous manqués ? Et Là, qu’en est-il de notre échange ? Qu’en est-il de notre Présence ? Cesserons-nous enfin de nous plaindre et d’avoir peur ? Ne sommes-nous pas un prodige ignoré ? Quand allons-nous enfin faire acte de Retour ? C’est-à-dire réapprendre en nous, en ce Temps, en ce Lieu, en cette Vie ? Quand allons-nous laisser éclore notre spontanéité, notre fraîcheur ? Quand ? Quelque Chose nous parle, Quelque Chose nous veut du Bien, Quelque Chose se passe et… Tout est absolument Possible ! Je le sais ! Et tant pis si « je » suis seule à le penser. Et tant pis mille fois encore, car la vie commence là où l’on croit qu’elle s’arrête.

      Nous pouvons poursuivre cette discussion si vous le souhaitez autrement.
      Nous pouvons aussi bien le faire ici. Cela ne me dérange pas !

      Merci beaucoup…

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s