Bruissement des feuillages

.

 

Le vent clame Les Épousailles,
Et dans le bruissement des feuillages,
L’Océan enlace les cimes de L’Arbre.
Palpitent alors les joies du cœur ébloui.
« Mon Aimée, chante un oiseau,
Nous nous retrouverons, drapés de nuit.
Nous nous enlacerons
Sans que rien n’effeuille notre Amour. »

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s