Langueur des Ruisseaux

Résultat de recherche d'images pour "musique chinoise"

Langueur des ruisseaux qui attendent Le Souffle
Et la flûte implore les Larmes de douleur.
Que me veux-tu ici des affres qui m’essoufflent ?
Je gis éplorée dans les abîmes de mon cœur.

Je tiens le Flambeau des blessés à la guerre.
Des batailles menées, il est ce grand Secret.
Que les plaies de mon Âme cuisent en cette Lumière !
Je souffre des indolences de L’Amant esseulé.

Quoi, que me veux-tu encor ? Je tremble de Toi
Qui à L’Aube s’échappe et l’incendie m’enveloppe.
Il déchire toutes les nuits que Tu me dois.

L’oubli Te désire du feu qui sanglote
Lors que Les Perles nacrées de L’Ultime Amour
Écorchent mon corps qui ne connaît plus le jour.

 

Lire aussi sur Noblesse et Art de l’écu

Drapeau de Muslyumovskogo (Tatarstan, Russie)

Publicités

À propos de Océan sans rivage

Ou bien parais tel que tu es, ou bien sois tel que tu parais. Rumi

2 réflexions sur “Langueur des Ruisseaux

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s