Soudain

Peinture de Béatrice Camallonga

.

Envolées de Papillons en La Vallée
Des Arborescences d’un Cœur,
Ont L’effervescence de cette Légèreté.
Volubilité d’un champ de douceur.

C’est en ces yeux qu’épouse leur joie.
Les pas sautent sur le sentier à Deux.
De L’Echo est Le rire émerveillé !
Le cœur soudain s’est envolé.

.

Publicités

À propos de Océan sans rivage

Ou bien parais tel que tu es, ou bien sois tel que tu parais. Rumi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s