Frère de L’Humanité

.

J’ai vu en toi, la bouche qu’Il a tracée, et les yeux qu’Il a extraits de L’Obscurité.
J’ai vu en toi, le corps qu’Il a modelé et caressé.
J’ai vu Le Temps du jaillissement de ton incréé.
J’ai vu la douceur des effluves de L’Essence et La Nostalgie du Retour.
J’ai vu en toi, Son Souvenir vivace et Les Profondeurs de Ton Extase.
J’ai vu danser L’Âme en La Mémoire du Chant Primordial.
J’ai vu les soupirs de ton corps éploré et tes larmes de regrets.
J’ai vu L’Elévation qui ne saurait être déviée.
J’ai vu les secrets de Ton Nom Ultime et les pas de Ton Êtreté.
Ne te sépare pas de mon souffle, mon frère de L’Humanité.
C’est en toi que je Le trouve et que mon regard est transporté.
Ne te sépare pas du coeur de mon Amour.
Ne sois nullement étonné, car je t’aime de Lui qui est à t’aimer.
De toi, jamais, je ne me détournerai, Ô Frère de L’Humanité.

.

Publicités

À propos de Océan sans rivage

Ou bien parais tel que tu es, ou bien sois tel que tu parais. Rumi

2 réflexions sur “Frère de L’Humanité

  1. cielespoir dit :

    Sublime! Merci si chère Âme!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s