Ni toi, ni moi ( fin )

                         Peinture de George Sheringham

M’as-tu vue, nous sommes nous manqués?
En ces brumes qu’avons-nous pu observer?
Ni toi, ni moi ne sommes, tant que tu dis tu
Et moi, je, ainsi est la vérité mise à nu.
Le pont est là, jeté, mais sait-on Le voir ?
Il faudrait s’abandonner en ce balbutiant espoir.
Impatience, L’Union est L’Âme qui se retrouve !
L’avons-nous oubliée, L’avons-nous cherchée?
Tout se suspend en ce silence.
Ni toi, ni moi, est le véritable Secret.
Ni ceci, ni cela, me jette en ce fleuve désiré.
Me laisse évanouie en cette troublante Vibrance
Nous sommes Un.
Enfin, enfin, enfin.

.

Océan sans rivage

Publicités

À propos de Océan sans rivage

Ou bien parais tel que tu es, ou bien sois tel que tu parais. Rumi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s