Un Jour, je rencontrai Le Cerf

 Illustration de Christian Schloe

Le cœur est langoureux d’une Forêt
C’est Là qu’il se voudrait à tout jamais
Près d’un sentier au bord de l’Eau
La Dame s’est évadée en cet Echo

Suis donc les Pas du Cerf Majestueux
Il se voudrait ton Ami sans condition
En cette étrangeté, ton Bienheureux
C’est Là, que tout est ardente émotion

Parle-moi encore de ce qui est Beauté
Tremblante Profondeur en La Douceur
Un radieux jour, je rencontrai le Cerf
Il me tint la main avec intense Amour
Je suis à L’espérer encore et encore
Il a en Son Regard un indicible Velours
Mon Âme y veut s’y fondre à toute heure
C’est Là un Grand Secret et ma langueur.

Naïla

Lire aussi sur La Nouvelle Héraldie

Blason de l’Abbaye de Lehnin (Brandebourg, Allemagne)

 

Publicités

À propos de Océan sans rivage

Ou bien parais tel que tu es, ou bien sois tel que tu parais. Rumi

7 réflexions sur “Un Jour, je rencontrai Le Cerf

  1. Marc le Blasonneux dit :

    C’était au cours d’un mois de juillet, quelque part dans les Vosges du Nord. On était entre chien et loup, comme on dit. Les bûcherons et les débardeurs avaient enfin rendu la forêt à elle-même. Je vis encore passer deux amazones puis plus rien. Le calme libérateur, parfois entrecoupé de chants d’oiseaux, glissait lentement vers le silence le plus profond, un silence quasi physique, insolite, toujours surprenant. Une autre forêt transparaissait. Moment enchanteur où tous les sens sont en éveil. Où l’on pressent des choses insoupçonnées. Où l’on devine des présences à la fois sensibles et subtiles. L’atmosphère devient mystérieuse et semble basculer dans une autre réalité, une autre dimension même. Les souches et les rochers prennent l’apparence d’étranges créatures. L’oreille ne perçoit plus rien mais est comme assourdie par un grouillement d’êtres invisibles. Je m’étais assis en tailleur sur le plat d’un rocher planté au milieu d’une petite clairière. Au bout d’une vingtaine de minutes, j’entendis des craquements de branches mortes dans le taillis. Subitement, un grand cerf en surgit, telle une apparition. Quelques mètres à peine nous séparaient. Mais l’animal ne m’avait pas aperçu. J’étais comme pétrifié. Je me fondais dans le décor, m’assimilais au rocher. J’osais à peine respirer. Cependant, le cerf devait sentir ma présence car il se montrait nerveux, toujours sur ses gardes, s’arrêtant souvent de brouter pour scruter les alentours. Il regarda dans ma direction mais ne me vit pas. C’était incroyable. Mon émotion était à son comble. La sueur perlait à mon front. Quelle bête et quelle majesté ! J’étais impressionné, plein de respect. J’essayais de contrôler ma respiration, de maîtriser la tension qui montait. J’eus alors à peine un léger mouvement des cils que le cerf perçut aussitôt. Il m’observa pendant un court instant puis sauta d’un bond dans le taillis. J’étais content de m’être trouvé aussi près d’un animal si farouche, si difficile à approcher, et en même temps désolé de l’avoir perturbé. Cela n’a l’air de rien, mais c’est une expérience intense.

    Aimé par 2 people

  2. Luciole dit :

    Un instant magique, de ceux qui nous relient à l’aube du monde.

    Aimé par 1 personne

  3. Vincent dit :

    Hier dans la montagne norvégienne nous avons croisés un troupeau de cerfs, au début on était à peu près dans l’état de Marc, mais on s’est vite rendu compte qu’ils ne nous craignaient pas, première déception, quand on a entendu une clochette teinté, nous étions définitivement désabusés comme si finalement la majestuosité de cette animal tenait au fait qu’il soit difficile à approcher.

    Aimé par 2 people

  4. Le regard d’un animal est émouvant. Plus que cela : troublant !
    Merci Luciole pour ce conte en miniature.
    Nous l’attendons avec grande impatience !

    J'aime

  5. […] Cœur Mystère des deux Clés Le Chant du Cygne Jouvence Jardin Subtil Il est à m’abreuvoir Un jour, je rencontrai Le Cerf Te voudrais-tu revenir ? L’Amant Suprême Le Cloporte L’Amour est Heureux La Vie est un […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s