Étincelances

flying book

Nous écrirons mille mots de Lumière sur mille pages
Puis laisserons les quatre vents les emporter
Vers toutes les contrées, leur souhaitant bon voyage
Et que soit bien reçu ce qu’ils sont à porter.

Seule la Poésie pourra sauver notre monde
Car elle est digne fille de Lumière et d’Amour ;
De joie ou de tristesse, toutes les larmes sont rondes ;
Seul un Océan peut leur offrir digne séjour.

C’est en la tendresse d’un mot qu’est la vraie Splendeur ;
C’est en la douceur d’une caresse que chante l’Ardeur ;
Que dire encore quand le Beau offre son Silence ?

Il est un Jardin où la Muse aime se rendre ;
Un beau jour, elle s’y est trouvée à m’attendre ;
En son chaste regard, je vis mille étincelances.

Marc

Madonna-Pietra-degli-ScrovigniPeinture de Marie Spartali Stillman (1844–1927)

Publicités

Une réflexion sur “Étincelances

  1. […] Si ton dieu Arrêts sur instants Porte épiphane Porte En ce Jardin Ma forêt est une cathédrale Étincelances Malheureux qui comme Ulysse Épitaphe Vibrance vermeil En cette profondeur Dernière escale […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s