Mystère des Deux clés

Saurais-je vivre autrement?
Le pourrais-je?
Est-il une issue à cette issue?
Lors que Le Chemin est Le Plein Eveil?
Depuis ici, les lignes se conjuguent en cette Trame
Qui se tissent depuis L’Aube qui se décline
En Celle qui est de toute Éternité
En ce grain, j’ai vu mille étoiles
En ces mille étoiles, j’ai vu Ton Reflet
Ô Beauté qui se veut voir
Et qui se veut m’étreindre
Suspendue en Ton Image
Je T’offre ce qui n’est que Ta Volonté
En cette Révérence, en cette crucialité
Lors que tout se pressent en ce Noble Toucher
Je suis errante et aussi retrouvée
Est-il une autre Possibilité en Ta Gouvernance
Lors que Tu as décrété et encore décrété?
Suis-je à retrouver cette Parfaite intimité
Lors que Tu es ce que Tu es?
Ô ma Vie!
Ô ma Joie!
Douceur affleurante des seuls parfums de Ta Présence!
En Ton Premier Royaume est La Clé de La Vision
D’argent, elle se veut Immaculée et Resplendissance
La Terre est Le Prétexte de chaque Solstice
En Son Lever perpétuel, en Son même Coucher est La Jointure
Le Tissage est une Danse Axiale!
Lors qu’elle se perçoit, j’entre en son mouvement
Ici et là-bas
En ce Visage qui est tantôt Voile et tantôt Nudité
Toi Le Maître des Deux Voies
Toi qui ouvres et qui fermes
Toi qui n’as ni Commencement, ni Fin
Le Roi de tous Les Mystères
En ce Désert, j’ai saisi un grain
Tu as dit: j’y suis!
Louange à Toi Seigneur!
J’ai dit: en ce grain j’ai vu tous les Grains!
Louange à Toi autant de fois qu’il y a de grains en ce désert!
J’ai dit: Si Ton désert est empli de Toi,
Si Tu m’as donné La Conscience du Grain,
Si Tu m’as donné La Conscience de Toi en ce grain
Si Tu m’as donné Tous ces grains qui sont Louanges de Toi,
Alors, je n’ai plus besoin de rien!
Depuis La Première Clé qui est ce Monde, est une autre Clé
D’Or, cette fois, donnant accès à toutes Voies
Devenir de L’Être qui voyage en Toi
Les vagues sont les vagues de Ta Gloire
Le Temps n’est plus Le Temps
Il est Trois dimensions
Lors que L’Oeil de La Source est à voir
Les Flux de La Présence
Sont Ascension et Descente
En ce mouvement des Croisées Perpétuelles.

Naïla

Blason d’Elbach (Haut-Rhin, Alsace)

                

Lire aussi sur La Nouvelle Héraldie et Naissance et Connaissance

 

Publicités

À propos de Océan sans rivage

Ou bien parais tel que tu es, ou bien sois tel que tu parais. Rumi

2 réflexions sur “Mystère des Deux clés

  1. […] pas revenir Paradis Ton Nom Puissant Paradoxe Vin Caressant La Gazelle Je pleure Les mots du Cœur Mystère des deux Clés Le Chant du Cygne Jouvence Jardin Subtil Il est à m’abreuvoir Un jour, je rencontrai Le Cerf […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s