Ode à La Femme

Des Eaux de La Primordialité
Lors que les éléments sont à s’extraire de la Nuit
Plongeant irrémédiablement en L’Océan
Agréant Le Voyage de L’Indicible
Découvrant mille visages au cœur des tourmentes
Des corps déchirés et des lambeaux de cris
Lors que l’Echo est à manifester
L’Étrangeté des Forces inavouées
Vois comme les vagues sont encore à dévoiler
Les écumes de L’Êtreté
Lors que le vent s’agite et fait tout trembler
Le cœur s’embrase des flux de L’Abîme
Et se dissout en chaque mouvement, puis réapparaît
Dislocation intense et cruciale nudité
C’est alors que jaillit le chant d’Amour pour L’Humanité
Le chant des esseulés
Le Chant des éplorés
Et je Te veux visiter en ma hardiesse et mon injustice
Car de Toi, j’ai désiré Tout connaître
Me voici bien éprouvée
Lors que ce chant est à jaillir
Depuis les larmes de ma féminité
En cette Nuit, je suis à m’unir
A Toutes mes Sœurs, que je suis à aimer
J’ai scruté si loin en mon âme
J’ai plongé
J’ai vu La Femme
Torturée par La Beauté de Sa Nature
Ô Toi, Âme courbée depuis le début, en Ta Féminité
Sublimité de Toi, Ô Femme que je veux chanter
En Ton Essence Parfaite
Tu es Pureté et Pureté
Nimbée des Lumières de L’Origine
Chair de ma chair, en ta fragilité
Corps poétisé par Les Mains du Grand Poète
Voile de Pudeur en Ta Noble Chasteté
Éventrement d’une Terre et son puissant Chant
Ô Toi, femme de moi, en mon Mystère
Lors que tu es aussi La Mère
Les mille tendresses de L’Intime Perle en Ta Gorge
Même ton indifférence est encore un signe
J’ai vu toutes les Femmes en Leur Abysse
Et j’ai vu toutes les Femmes en leur Etincelance
Femme, je t’ai vu provocatrice
Je t’ai vu aussi démunie
Patiente durant des milliers d’années
En cette ombre de L’Humanité
Tu es de même Une Lumière
Parfois, tu es à t’anéantir
En La Violence de Ton Amour
Les seuls éléments de Ton Élan
En Ton Soupir étreint
J’ai vu en toi l’enfant de La candeur
Les fraîcheurs de ta vigueur
Les grâces et l’élégance
En ta tempête, j’ai compris ton silence
Ô Toi, celle que l’on corrompt pour détruire le monde
En Ta pureté est une force
En Ta force est aussi la destruction
Les essences et les germes de La Semence
Berceau du monde, Pure Matrice
Saveur des fleurs en leur Quintessence
Éclosion du Verbe Éternel
Feuilles virginales de L’Azurée
Et dans les Drapés de tes vagues, le Discours bouillonnant
J’ai vu en mon Océan, les ruisselantes abondances de ton Amour
Les Quêtes éperdues vers les Rives du Retour
J’ai vu les distances de tes errances
Et j’ai entendu les sanglots de ta solitude
J’ai connu les secrets de Tes effluves
Les Vérités de L’Éther
Les Visions de Ta Réalité
Ô Âme de mon Âme
Je connais les soieries de Ta Connaissance
Le Trésor des Brises de Ton Printemps
Je connais Les paupières Palpitantes
En La Vénusté de Ta Pudeur
Ondoyante en l’impalpable Eden
Gisante en ces méandres de L’Âme
Je suis à t’aimer, même en ta déchéance
En ce Tissage de L’Ineffable
En ce Langage du Vivant
Secret subtil de La Femme
Ô Beauté de L’Enivrance
En cette Alcôve de ton Être
En cette Aube du Monde
Qui se veut Le Crucial Commencement
Que s’achèvent les nuits et que resplendissent Les Rayons de Ton Feu!
En cette Contemplation de L’Essence
En ces Exhalaisons du Firmament
Je suis femme, et cherche à sortir des nuits de mon histoire
Me cognant sur les parois de Ton Regard
En cet Océan effervescent, c’est pour toi aussi, ma sœur que je m’élance.

                                      Naïla

                  Voir aussi Naissance et connaissance

Publicités

À propos de Océan sans rivage

Ou bien parais tel que tu es, ou bien sois tel que tu parais. Rumi

2 réflexions sur “Ode à La Femme

  1. […] via Ode à La Femme — La profondeur […]

    J'aime

  2. […] Amour Singulier Tant d’Amour L’Immanence L’Infini Écho de l’Océan Ode à La Femme Lors que tout s’apaise Mon Juste Amour Chant de la Conscience Cet assoiffé Le Chant du Vent […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s