Carpe Diem

Tomasz Alen Kopera - 39

Toile de Tomasz Alen Kopera

Dans la vie, les éléments parfois se déchaînent
Et les vents contraires s’entendent pour nous dérouter
D’un chemin dont les bords sont visibles à peine ;
Il faut tantôt se plier, tantôt s’arcbouter,

Résister et ne rien lâcher de sa bonne cause,
Si tant est que l’on y a mis toute sa foi,
Autrement, s’obstiner serait la pire des choses ;
Toute âme passe par l’épreuve du feu, plus d’une fois.

De se frotter au réel la taille et l’épure ;
Le grossier caillou devient la gemme la plus pure ;
Dans un grain de sable sommeille une galaxie.

Ce qui ne tue pas rend plus fort, selon l’adage ;
Chaque instant est de l’éternité le sillage.
Carpe diem, mais sans inutile parorexie.

Marc

En mettant un pas en ce désert,
L’immensité m’a troublée
En cueillant un seul grain
Mon cœur a chaviré
L’immensité, ce grain ?

Naïla

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s