Vacuité

Nijesh Mohan, mystic eye

Peinture de Nijesh Mohan, Mystic eye

Il est des mots qu’il faut laisser agir en soi,
Leur donner le temps de libérer leur puissance.
L’esprit veut saisir de suite ce que l’âme perçoit,
Prenant pour rayonnance ce qui n’est que brillance.

N’est-il pas un peu comme l’enfant dont les doigts touchent
Ce qui se propose simplement au regard,
Désirant tout prendre pour mettre en sa bouche
Et manquant de s’étouffer, l’oeil tout hagard ?

Écouter et voir c’est se laisser pénétrer,
Libéré du besoin de tout paramétrer
Pour, en fin de compte, tout réduire à sa mesure.

L’esprit posé en un état de vacuité
Est à même d’amplifier sa propre acuité,
Jusqu’à faire éclater la moindre embrasure !

Marc

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s