Au delà du décor

 

Lors qu’Héraldie rencontre La profondeur

Peinture de Jeffrey G. Batchelor

Qu’ont-ils tous à vouloir s’accrocher au décor
D’un monde qui chaque jour se démaille davantage ?
Les voici dans leur bulle, comme réduits à leur corps,
Tournant en rond dans une cage à un seul étage

Et n’ayant sur le Réel qu’une vue d’œilleton ;
Courant après des rêves aux couleurs illusoires ,
Courbant l’échine, se faisant donner le bâton…
De la vie leur vide est devenu la passoire.

Un égrainage de coquilles creuses, en vérité !
Sont-ils pris de surdité et de cécité ?
À chercher au-dehors ce qui est en eux-mêmes

Depuis les Origines et qui se donne à voir
En cet Instant-là, qu’ils sont sans cesse à surseoir
Et dont ils ignorent qu’il est en fait leur ultième ?

Marc Sinniger

Publicités

À propos de Océan sans rivage

Ou bien parais tel que tu es, ou bien sois tel que tu parais. Rumi

2 réflexions sur “Au delà du décor

  1. […] Au-delà du décor Libra Chant de l’Écume Vacuité La Sibylle En cette pureté d’être Présence Éponyme Mille et mille Soleils Pour toi j’irai cueillir une étoile Le Chemin Carpe diem En ce Jardin Brise câline Par delà, toujours Nuit d’écume Le Chemin de la Maison Voie océane, chemin de Lumière Vaisseau de Nuit Trésors Nef perplexe Nef flamboyante Nef ascendante Fluide Vital Joie et tristesse Destinée Royaume intérieur Sur cette allée Misère de la compassion Remous L’Ailleurs Le pain et l’eau L’improbable sérénade L’instant qui vient Si ton dieu Arrêts sur instants Porte épiphane Porte En ce Jardin Ma forêt est une cathédrale Étincelances Malheureux qui comme Ulysse Épitaphe Vibrance vermeil En cette profondeur Dernière escale Confluence Pays sans frontière Le Voyage dans les Étoiles […]

    Aimé par 1 personne

  2. […] Au-delà du décor Libra Chant de l’Écume Vacuité La Sibylle En cette pureté d’être Présence Éponyme Mille et mille Soleils Pour toi j’irai cueillir une étoile Le Chemin Carpe diem En ce Jardin Brise câline Par delà, toujours Nuit d’écume Le Chemin de la Maison Voie océane, chemin de Lumière Vaisseau de Nuit Trésors Nef perplexe Nef flamboyante Nef ascendante Fluide Vital Joie et tristesse Destinée Royaume intérieur Sur cette allée Misère de la compassion Remous L’Ailleurs Le pain et l’eau L’improbable sérénade L’instant qui vient Si ton dieu Arrêts sur instants Porte épiphane Porte En ce Jardin Ma forêt est une cathédrale Étincelances Malheureux qui comme Ulysse Épitaphe Vibrance vermeil En cette profondeur Dernière escale Confluence Pays sans frontière Le Voyage dans les Étoiles […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s