Ferveur saisissante

Dans l’entrebâillement du Subtil
Les Ailes se sont suspendues en L’Intime
Vois comme L’Oiseau s’étourdit en Son Secret
Des Drapés du Monde Ultime
En ces Vagues qui semblent être Exil
Les Ondes de L’Azur sont à le submerger
L’Oraison Vespérale des effluves vaporeuses
Enveloppe le corps iridescent de volupté
Lors que fusionne La Lumière Victorieuse
S’enflamme L’horizon des Lueurs Éthérées
Teintées des rougeoiements du long soupir
Qu’exhale L’Oiseau épris du Pur Amour
La Voie que tracent Ses Ailes en Cette Vallée
Est la nostalgie perpétuelle du Retour
En sa stabilité surgit Le Seul Souvenir
Ainsi, observe son frémissement incessant
Mille reflets jaillissent depuis le firmament
En ce Regard où se noie L’Éternelle Vénusté
Les splendeurs de La Prunelle de L’Amant
Dévoilent La Permanence des Quintessences
S’il est un trouble, c’est en ce Cœur du Cœur
Au Centre irradiant du Lac des Théophanies
Lors que le mouvement fluctue en L’Océan
Immarcescible Demeure Des Odorantes saveurs
Palpitations Des Sublimités de L’Essence
En Ces Ondoiements de La Pure Présence
Lors que soufflent mille et mille Vents
Il est encore à s’élever si Haut en Sa Nuit
Tandis que Le Soleil s’éclipse en Son Aimée
Ou Bien est-ce La Lune éprise qui L’étreint
En L’Étourdissante Beauté que revêt L’Écrin
L’Oiseau est porté par Une Main Puissante
L’Ivresse lancinante atteint Son Apogée
Lors que Le Chant est Ferveur Saisissante.

Naïla

Voir aussi Héraldie

Publicité

2 réflexions sur “Ferveur saisissante

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s