Ton Etreinte

 

 

By William Russell Flint:

                        Illustration de William Russell Flint

 

 

 

 

Depuis la Séparation, je suis à Te chercher
Ève éperdue sans Son Compagnon
Nuit et Jour, les affres de cette désunion
En ce Cercle de La Sacralité
Depuis Le Mont de La Connaissance
Retrouvons-nous, Mon Épousé
Ensemble, nous serons en La Pleine Présence
Ève T’appelle!
En Ton Entièreté!
Ève te mande!
Les jours sont longs sans Toi!
Je suis Ton Miroir et Tu es mon Reflet!
C’est en Toi, que je sais Le Voir!

Noble Compagnon, que je suis à attendre
Tout en haut, lors que siffle le vent glacial
La Quête passive devient un long voile
En ce sommet solitaire, malgré l’air mordant
Les effluves florales sont à me surprendre
Noble Compagnon, mon regard s’abîme
Depuis les soupirs exaltés du firmament
Ta Lumière Chérie en laquelle je veux baigner
Est celle qui me donne à T’aimer éternellement
Cette Attente intense est la seule qui m’anime
Mon Âme épouse l’Echo de chaque instant
En ces secousses, lors que m’étreint le vent
A chaque bruissement, je suis à sursauter
Les yeux cherchent la pleine Vision de L’Amant
Toi, qui ne jamais me quittes, suis-je à Te quitter?
En ce Lieu préservé, les pas font une ronde
Au rythme du cœur qui est à trembler
Lors que la Nuit nous enveloppe, me voilà
A tisser pour toi tous ces moments éplorés
Ces fils de soies qui sont ma chair abîmée
Lors que L’Esprit se cherche en ces Ondes
Noble Compagnon, je te veux broder un Cœur
Sans légèreté, ni épaisseur, déposer à Tes pieds
Les colliers que mes yeux ont déversé pour Toi
En ce corps qui tressaute de tant de ferveur
Je scrute L’Horizon et appelle mon Compagnon
Ancestral chant depuis l’Aube des Temps
Je prépare un Jardin qui se veut Ton Parfum
De mille senteurs et de mille merveilles
Le Vent est à transporter mon appel si loin
Lors que L’Astre ceint mon corps de mille étoiles
Il est un Flambeau dans le Secret de La Veille
Et je suis à sourire parfois d’entendre le Pas Royal
En ce cœur qui bat depuis les Lueurs Aurorales
Ta Visite en ce Temple laisse une indicible Empreinte
C’est en Elle que mon corps cherche Ton Étreinte.

            Naïla

                                          Héraldie

 

Publicités

À propos de Océan sans rivage

Ou bien parais tel que tu es, ou bien sois tel que tu parais. Rumi

Une réflexion sur “Ton Etreinte

  1. […] L’Oiseau de l’Onde Ève Ève ou la Rose du Roi Recluse Le Vrai Compagnon Désir de Dieu Ton Étreinte Espoir Adam Oraison de la Pérennité Verte Prairie Chant de l’Amante Pour Lui Il s’est […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s