Il est L’Eternité

The Somnambulist /// John Everett Millais /// 1871:

Peinture de John Everett Millais

 
Il est L’Éternité en ce Cœur Aimanté
Il est des Larmes qui sont Étreintes
En l’Ineffable Présent qui se teinte
D’Amour, est-ce un Lac Argenté?
Je ne sais, je ne sais, a-t-il murmuré
Ce Vent qui ma peine a emporté
Je ne sais, je ne sais, à toujours, errer
Qu’a-t-il laissé en ce Cœur troublé
Je ne sais, je ne sais, a-t-il murmuré
Il m’a laissé, plainte et regret
Sans ma peine, ne puis demeurer
Tremblante en cet instant contemplé
En cette tristesse, qui me hante?
Ce corps las que nul n’enchante
Je ne sais, je ne sais, reprends-moi
Ce vent, que ne m’a-t-il menée vers Toi.

 

Naïla

Publicités

2 commentaires sur “Il est L’Eternité

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s