Drôle de papillon

11/04/2015

Peinture de  Mahmoud Farshchian

Ne demandez pas à un pauvre fou de raisonner
Sa Bien-Aimée lui a extirpé toute sorte de sagesse
A sa folie, il est tout entier, de même, qu’à sa promesse
Sa Belle l’occupe nuit et jour, son ivresse ne peut cesser
Ne suivez pas la voie d’un fou, il sera le premier à en rire
Il quête le regard, suprême œillade désirée, le fait chavirer
Non, ne suivez pas la voie du fou, pour son amour soupire
Un papillon le rencontre et lui dit: » Suis-je toi? »
Le fou alors lui répond: » si tu es moi, suis-je ailes bleutées?
Suis-je le vent qui vient me bousculer, les pas de ma Bien-aimée,
Qui suis-je, si tous me disent, je suis toi? »
Le papillon, autre fou sut la réponse illimitée
« Si je rencontre un fou, je saurais qu’il est un drôle de papillon »
Le fou chante, ainsi est son monde plein de visions
L’Amour est l’ivresse conquise depuis le saut abyssal
A plein poumon, l’amour est cri et beauté dans le chavirement
Et qu’est-ce l’Amour, ô Fou, si ce n’est la goutte de l’Océan
Dis-nous, y a -t-il un fou qui se mesure à la vue de l’étoile?

Naïla

Auteur : Océan sans rivage

Ou bien parais tel que tu es, ou bien sois tel que tu parais. Rumi

4 réflexions sur « Drôle de papillon »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s