Le Roseau

Peinture de Freydoon Rassouli

Le Roseau enflamme le ciel de ma nostalgie
Sur les plaines profondes inonde ce feu ébloui
Ô douleur douce, mon cœur tressaute en cette nuit
Est-ce clameur, cri violent qui s’évanouit?
Envol secret sur les ailes incandescentes?
Flottante en cette Lumière arborescente
Le Souffle traverse le cœur qui n’oublie,
Retenu par les fragrances du nouveau monde
Le vent intensifie la vibration des ondes
Éclos, soudain, en ce pourpre et or de l’indicible qui vit
Hanté par l’ineffable Chant qui l’étourdit
Drapé des ruisselantes effluves du Mystérieux Amour
Gracile et innocente folie du Roseau qui s’écrie
Entends-tu comme je dépéris en cet Amour
Mourant éploré à la pointe du jour?

Naïla

Publicités

À propos de Océan sans rivage

Ou bien parais tel que tu es, ou bien sois tel que tu parais. Rumi

2 réflexions sur “Le Roseau

  1. […] de l’Incandescence Le Pur Émoi Souvenir Intime Magie du Faucon Instant de Grâce Mon Ami Le Roseau Cette Mort Messagère Magie de la Huppe Regard Témoin Cette folie Forêt Seigneuriale […]

    J'aime

  2. […] de l’Incandescence Le Pur Émoi Souvenir Intime Magie du Faucon Instant de Grâce Mon Ami Le Roseau Cette Mort Messagère Magie de la Huppe Regard Témoin Cette folie Forêt Seigneuriale […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s